CoSto Paris, le réseau des commerces connectés !

Et voilà 6 mois de #MBAMCI intensent qui viennent de se clôturer ! J’attaque aujourd’hui une nouvelle mission à temps plein pour la Semaest, une société d’économie mixte de la Ville de Paris pour développer le projet CoSto – Connected Store – Le réseau des commerces connectés de la ville de Paris.

J’ai eu la chance de rencontrer Sabrina Lebourgeois – Responsable du service communication, marketing, partenariats & médias et Emmanuelle Hoss – Directrice générale adjointe – de la Semaest en intervenant lors d’un débat / conférence à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

J’ai eu un coup de coeur pour le projet, et ça tombe bien, y avait besoin de renfort dans la team ! :-)

Ma mission sera de commencer par mettre en place le site web, la stratégie social media – veille, curation de contenu sur le thème du commerce connecté et de l’innovation via ScoopIt, formé l’équipe aux outils. Egalement, je vais rencontrer les startups pour bien comprendre leur business model, leur problématique et voir de quelle façon nous pouvons les aider. Enfin, je vais suivre les appels à innovation !  J’ai la chance d’évoluer depuis quelques années dans l’éco-système des startups et d’être aussi commerçante, associée chez Mademoiselle Chapeaux. Je comprends donc les problématiques des deux côtés…

 

A propos de la Semaest

La Semaest, société d’économie mixte d’animation économique au service des territoires, est une société de la Ville de Paris spécialisée dans la revitalisation commerciale des quartiers et la conduite de projets de rénovation urbaine.

Depuis plus de 10 ans, la Semaest s’implique en pionnière dans la sauvegarde et la diversification du commerce de proximité. Grâce à un dispositif inédit en France, 650 locaux en pied d’immeuble ont été réaffectés pour accueillir des commerçants et artisans indépendants (boulangeries, épiceries, fleuristes, boucheries, cavistes, magasins de jouets, créateurs, etc.) qui participent à l’animation des rues de la Capitale et donnent vie à nos quartiers. L’arrivée de nouveaux commerçants a non seulement transformé en profondeur des quartiers touchés par la déshérence commerciale ou par la mono-activité mais a également déclenché l’installation spontanée d’autres commerçants, issus de l’initiative privée, générant ainsi un cercle vertueux.

Ces actions ont conduit la Semaest à concevoir une véritable philosophie du développement local baptisée « Nouvelle Économie de Proximité » avec une idée forte : le commerce en rez-de-chaussée et plus généralement les activités de proximité constituent un facteur déterminant de la qualité de vie dans les quartiers et doivent être préservés, développés et accompagnés.

La Semaest acquière des locaux, assure leur rénovation et les loue aux commerçants à des conditions attractives. Mais plus qu’un bailleur, la Semaest accompagne ses locataires dans la mise en œuvre de leur projet économique. Elle renforce les services qu’elle apporte à ses commerçants et artisans dès leur installation, pour les aider à se développer, à optimiser leurs coûts et à mieux répondre aux attentes de leurs clients. Les modes de consommation évoluent et les commerces doivent s’adapter en améliorant leur visibilité et en proposant des facilités de commande en ligne, de livraison, de produits et de services complémentaires. D’ores et déjà, la Semaest propose à ses locataires, via des partenariats avec des spécialistes, du conseil en gestion et en promotion des ventes, de l’aide à la recherche de financements bancaires et participatifs ainsi qu’un soutien dans l’organisation d’opérations promotionnelles.

 

L’objectif du projet CoSto ?

Travailler à l’empowerment par le numérique du commerce de proximité est un enjeu majeur de préservation et de développement de l’économie de proximité. Les pratiques de consommation ont radicalement changé : aujourd’hui on repère un commerce grâce à la géolocalisation, on consulte la qualité d’un service via Yelp ou autres et on commande en ligne avec son smartphone. La préservation et le développement de l’économie locale ne pourront se faire sans s’emparer aujourd’hui des outils du numérique.

En 2015, la Semaest a créé CoSto – Connected Stores, pour mieux armer les commerçants face à ces évolutions. Réseau d’informations, lieu d’échanges et laboratoire d’expérimentations, CoSto vise à réconcilier l’économie de proximité et l’économie numérique et permet aux commerçants de ne plus voir le numérique comme une menace mais comme une force pour développer leur activité et gagner en notoriété. CoSto s’incarne dans des actions concrètes : rencontres, mises en place d’un réseau social dédié et expérimentations de solutions numériques en collaboration avec les startups françaises.

Aujourd’hui, le nombre de commerçants, artisans et créateurs indépendants membres du réseau CoSto est d’environ 700 (boulangeries, épiceries, fleuristes, boucheries, cavistes, magasins de jouets, créateurs…).

 

« Je suis profondément attachée à notre commerce de proximité qui fait l’âme de Paris. Je me félicite de cette initiative car c’est en prenant en compte les usages de demain que le commerce de proximité pourra garder son attractivité ! » Olivia Polski, Adjointe à la Maire de Paris, chargée du commerce, de l’artisanat, des professions libérales et indépendantes.

 

Le premier living lab de l’économie de proximité

Afin d’incarner cette rencontre entre la nouvelle économie & l’écosystème de l’innovation issu de la FrenchTech, CoSto à pour mission, à travers la lancement d’un appel à innovation, d’identifier les solutions innovantes répondant à la problématique de la fidélisation client, enjeu essentiel pour le maintien et le développement du commerce de proximité indépendant. Les solutions sélectionnées dans le cadre de cet appel à innovation pourront être testées sur le terrain par un groupe de commerçants volontaires constituant ainsi un living lab, c’est-à-dire un laboratoire vivant d’expérimentation destiné à valider la pertinence et l’efficacité des outils testés. Il s’agira du premier living lab en France dédié à l’économie de proximité !

 

« La révolution numérique irrigue l’ensemble des activités économiques traditionnelles en modifiant nos manières de vivre, consommer et commercer. C’est en construisant ces passerelles entre l’économie de proximité et l’économie numérique que nous bâtirons le Paris attractif de demain. La création d’un living lab permettra à toutes les start-up parisiennes d’accéder à la nouvelle économie de proximité » a déclaré Jean-Louis Missika, Adjoint à la Maire de Paris, chargé de l’urbanisme, de l’architecture, du projet du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité.

Affaire à suivre, rendez-vous dans quelques mois pour le bilan de cette expérimentation !!! :-)

En attendant, voici notre veille dédié aux commerces connectés et à l’innovation ! Suivez-nous aussi sur Facebook & Twitter !