Ma filleule : Enfants du Mekong

Au début de l’année, j’ai pris 15 jours de vacances en Birmanie et j’ai bossé 3 semaines pour l’association que je viens de créer TrendEthics !

Mais surtout, je suis allée voir ma filleule Ma Seng Nu Aung à Hopin dans le nord.

Depuis longtemps, après avoir sillonné l’Inde et le Cambodge, je pensais au parrainage… C’est le genre de truc que tu repousses toujours en trouvant une bonne excuse…

C’est en septembre au moment où tous les parents et toutes les marques parlent de la rentrée que j’ai réagi ! Ce matin là, en voyant sur mon fil d’actualité un post Enfants du Mekong,

 

J’ai cliqué ici et j’ai choisi d’être marraine !

 

Quelques semaines plus tard, je suis trop heureuse de recevoir la fiche d’une petite fille en Birmanie : Ma Seng Nu Aung ! Elle a 7 ans et pour le reste, je ne connais pas grand chose d’elle.

 

Début février, je retrouve donc le volontaire “Bambou” en charge du programme. Un programme pour Enfants du Mekong, c’est une zone où des enfants sont parrainés, il est géré en partenariat avec un Responsable Programme local qui connait bien les familles, aide à les sélectionner et s’assure mensuellement que l’argent est bien utilisé.

 

Chez elle le samedi matin, on commence à parler de choses très basiques et petit à petit elle s’ouvre, se sent en confiance et nous rigolons, jouons au ballon… En quelques minutes tous les enfants de la rue ont débarqués et nous voilà une dizaine, l’ambiance est au rdv !

Pour marquer le coup, nous allons déjeuner au restaurant avec sa maman et son frère ! Pendant, que tu manges une assiette de riz, ils en avalent 3 sans problème… Je me demande où ils les logent ces grains de riz !

La famille a une ferme à 30mn de la ville en moto… Nous y sommes allés l’après midi, il fallait récupérer les buffles… Vous avez déjà couru un après-midi pieds nus dans les champs marécageux à la recherche de buffles ? C’était mythique !

Le lendemain, dimanche matin, je retrouve ma protégée pour un joyeux moment de jeux avec tous les enfants présents jusqu’au déjeuner !
Sachant qu’ils carburent tous au RedBull… Il faut suivre !

Après midi plus sérieux, réunion avec tous les enfants parrainés ! Ils reçoivent les lettres de leurs parrains, leurs répondent, le volontaire met à jour les informations sur leur famille, leur grade à l’école…

Pour clôturer ce magnifique week-end, direction le lundi dans la cascade aux éléphants… C’est le père de Ma Seng qui nous guide !
Dans des petites routes de montagne ensablées, la moto devient un vrai sport. Ensuite à pied, un parcours dans la jungle, atypique mais tellement magique, nous amène en haut d’un sommet ! Nous suivons Tarzan mais malheur à nous, les éléphants ne pointent pas leur nez…

Ma Seng Nu Aung était heureuse et plutôt en forme ! Coquine et chipie, elle a très vite compris que j’étais là pour profiter d’elle et jouer avec elle !
Son rêve ? Un vélo ! Je craque et lui offre le soir. Elle ne réalise pas sur le coup mais au bout de 5mn, elle ne le quitte plus… Elle peut frimer maintenant ! La pauvre je l’ai réveillée pour lui apporter mais je n’avais plus le choix, départ le lendemain matin à 6h en train !

Une série d’adieux et je la quitte.

Alors, ton rôle de parrain ne sera pas de lui offrir le dernier iPad… Mais bien de lui donner simplement accès à l’éducation, de la soutenir par quelques lettres et surtout de créer un vrai lien qui devient une réelle source de joie !

Toi qui claques ta tune sans compter dans des clopes, du café, pour un verre, en soirée… Toi qui bosses et qui paies trop d’impôt, pour la modique somme de 6€ par mois après défiscalisation tu peux changer la vie d’un enfant !

Ne réfléchis pas trop… Et parraine par ici !

Suivez-les sur Enfants du Mékong – Officiel

 

logo_enfantsdumekong