The Real Me, de la prostitution au chant !

Aujourd’hui je vous présente un projet un peu particulier, il ne s’agit pas d’une technique en marketing digital ni d’une super startup mais d’un projet juste ouf !!! The Real Me est un projet social qui à pour objectif de donner la parole par le chant à des femmes victimes de la prostitution.

 

Perso, ça me donne envie de me battre pour une bonne cause !!! Alors, j’ai voulu en savoir plus avec Pierre l’un des fondateurs du projet, avec Eric, qui m’a raconté l’histoire de The Real Me ! Si tu n’as pas le temps de tout lire… Ne te pose pas de question et vote pour ce beau projet dans le cadre du concours de la Fabrique Aviva !

 

Ces femmes ont besoin d’être aidées et de prendre la parole.
Pour faire avancer les choses notre société à besoin de découvrir autrement ces femmes, d’une façon qui ne soit ni misérabiliste, ni moralisatrice.

 

 

Rencontre avec Pierre : Comment est né ce projet, qu’est-ce qui te motive ?

 

The Real Me est un projet qui a été initié il y a 3 ans. Un peu par hasard je me suis retrouvé volontaire dans une association qui faisait des maraudes dans le bois de Vincennes pour dépanner une amie qui était travailleuse sociale auprès de prostituées victimes de la traite.

 

J’ai été bouleversé par :

1/ La réalité de ces femmes.
2/ Tous les clichés dormants que j’avais sur elles, qui ont tous volés en éclat en apprenant à les connaître.

 

Suite à cette expérience je me suis engagé pour faire des maraudes dans l’association “Aux captifs la libération“. Cela consiste à visiter les femmes au bois et à leur apporter cafés, préservatifs, écoute,…

 

Rapidement je me suis senti très frustré sur :

1/ On donne très rarement la parole à ces femmes du fait de la dangerosité des réseaux. Pourtant les victimes d’un réseau représentent la majorité des femmes qui se prostituent. De plus, lorsque on leur donne la parole c’est souvent de façon misérabiliste. Cela les enferment dans un personnage qui n’aide pas la société à les voir autrement.
2/ J’avais énormément de mal à faire comprendre à mes collègues de travail, certains amis, etc… Leur humanité.J’ai donc passé pas du temps avec elles pour gagner leur amitié et trouver un moyen de leur redonner confiance, tout en révélant au plus grand nombre leur humanité.
L’art valorise, sublime, se partage. J’ai donc tenté il y a 2 ans et demi de monter une chorale avec ces femmes sans trop savoir où cela allait nous mener. J’ai commencé à tracter la nuit dans le bois de Vincennes pour trouver des filles intéressées. Au début elles m’ont pris pour un fou, puis une fille est venue, puis 2, puis 3 puis 5… Après deux camps d’été musicaux avec les filles, nous avons monté l’association « The Real Me » avec Eric. Un prof de chant, Henri, et une travailleuse sociale, Mathilde, complètent l’équipe. Cela reste très compliqué de travailler avec des femmes qui sont dans une grande précarité, de culture différente, mais en allant à leur rythme et en y croyant nous avons de beaux résultats !Si l’impact social du projet touche en 1er lieu ces femmes nous pensons qu’il y a aussi un véritable enjeu dans la façon de parler de la prostitution. En effet, plus le message artistique sera authentique, plus il se partagera facilement et sera inclusif pour nos auditeurs, nos partenaires et les transformera en prescripteurs / ambassadeurs d’une cause qui est à la fois omniprésente et lointaine pour la majorité d’entre nous. Nous sommes convaincus que c’est une façon innovante et pertinente de faire bouger les lignes sur la traite des femmes.Un autre enjeu majeur de notre projet est de travailler sur des productions de grandes qualités. L’image des femmes que nous accompagnons, la diffusion des chansons ainsi que les retombées économiques pour continuer notre action et continuer à les accompagner en dépendent.

 

Notre objectif est donc double !

1/ Favoriser l’empowerment des femmes en leur donnant confiance en elles et la parole par le chant (c’est impossible de sortir d’un réseau sans confiance en soi).

2/ Ré-enchanter nos humanités blessées, celles qui ont du mal à voir la beauté de ces femmes, en révélant de façon positive leur dignité et leur humanité (pré-requis, à un débat constructif sur la prostitution subie).

Aujourd’hui, malgré la fragilité inhérente à ce type de projet plusieurs indicateurs sont au vert mais nous avons besoins de fonds pour continuer à les accompagner et pérenniser notre action, qui s’est jusqu’à présent financée sur nos économies.

On ne sait pas si on y arrivera mais on y croit :-) ! Alors tant qu’on peut avancer, on avance ! Tout ceux qui veulent avancer avec nous sont les bienvenus !

 

On vient de loin, on s’est battu comme des fous pour accompagner et produire ces femmes. On compte bien sortir du bois pour faire profiter de leurs talents le plus grand nombre possible !

 

Sais-tu que The Real Me t’offre une opportunité en or de voter utile – pour de vrai – en 30s et sans procuration !!! The Real Me participe au concours de la Fabrique Aviva pour gagner des $$$ qui se termine demain >>> http://bit.ly/levotequifaitdubien
* Inscrivez vous par mail ou via facebook (plus rapide via facebook)
* Et hop vous pouvez mettre du bon vote utile qui aidera The Real Me à donner la parole à ces ladies.

 

Un grand merci bien sincère de la part de Pierre, de toute la team The Real Me, et des ladies qui sont trop au taquet sur le suivi des votes !

 

Révélé la beauté et la digité des femmes victimes de la traite afin de favoriser leur empowerment ! Ca va être bien, ça va être beau, viens vite par ici et vote !!! :-)

 

 

The Real Me